Discriminations Oppressions et Inégalités

Élections régionales20 et 27 juin 2021

La lutte contre les discriminations, les oppressions et les inégalités est fondamentale !

Nous vivons dans une société traversée par des idéologies patriarcales, racistes qui veulent dicter des normes auxquelles chacun.e devrait se soumettre en fonction de son genre ou de son identité. Ces « normes » doivent être combattues dans toutes les sphères de la société, au sein de la famille, à l’école, mais aussi dans l’entreprise.

Les luttes féministes et LGBTQI+ mettent en évidence quel’émancipation de toutes et tous est loin d’être acquise. Les violences sexuelles et sexistes existent jusqu’au sommet de l’état. Ce combat n’est pas qu’une ligne de soutien dans un programme mais un axe spécifique de notre politique !

🔴 Notre région Nouvelle-Aquitaine doit être une terre d’accueil permettant à chaque individu de vivre dignement sans être victime d’une quelconque oppression, qu’elle soit institutionnelle ou privée. Nous faciliterons la libre circulation et l’installation de toutes les personnes souhaitant vivre dans notre région, et ce, quelque soit leur situation administrative ou leur pays d’origine. La région Nouvelle-Aquitaine en a la capacité : elle n’est pas surpeuplée et peut accueillir des migrants en situation de détresse : nous devons faire notre part de solidarité internationale et accueillir davantage de demandeurs d’asile. Nous proposerons l’adhésion de la Région à l’Association nationale des villes et territoires accueillants (ANVITA).

En Nouvelle-Aquitaine, les ménages les plus exposés à la pauvreté sont ceux confrontés au chômage qui résident dans les territoires ruraux, ou les quartiers prioritaires des pôles urbains. Les enfants, les étudiants, les personnes âgées, les familles nombreuses ou monoparentales sont des catégories particulièrement touchées.

La Région peut apporter des solutions pour réduire cette précarité et pour répondre aux besoins vitaux physiques et psychiques de chacun·e en veillant, par ses actions spécifiques, à répondre aux besoins élémentaires : se nourrir, se déplacer, éduquer ses enfants, être soigné, avoir accès à un travail ou une activité valorisante pour la construction et l’estime de soi, avoir accès à la culture, à l’information, à la participation citoyenne.

1/ Lutte contre les discriminations et les oppressions

Les élu.es de la liste « On est là! » s’engagent à soutenir les actions de prévention et de lutte contre toutes les discriminations, à préserver la liberté de déplacements de chacun.e :

a) Féminisme & LGBTQI+

  • 🔴 Nous défendons, sur la région, la création et l’agrandissement des centres d’accueil et d’hébergement d’urgence sur tout le territoire pour les femmes victimes de violence, mais aussi pour les LGBTQI+ victimes d’exclusions familiales. Ces centres doivent répondre aux besoins en hébergement, en soutien moral et psychique, et accueillir des actions de formation, de sensibilisation et d’aide à l’éducation des enfants que la Région doit initier. Ces actions sont indispensables pour que les mesures de placement probatoire avec contrôle judiciaire renforcé des auteurs de violences conjugales soient efficaces.
  • Nous renforcerons les moyens matériels et financiers des structures existantes qui défendent les victimes de violences (sexisme, LGBTIphobes, racisme…) et luttent pour les droits de tou·te·s (harcèlement de rue et dans les transports).
  • Nous soutiendrons les initiatives d’associations proposant des actions innovantes dans ce domaine (groupes de parole, formations aux actions non violentes, au sport de self-défense …).
  • Nous estimons nécessaire de sensibiliser l’ensemble des acteurs sociaux au fait qu’il ne doit plus y avoir AUCUN refus de recevoir une plainte d’une personne victime de violence.
  • 🔴 Nous accompagnerons les structures facilitant le recours à l’IVG et à l’information sur la contraception comme les Maisons des femmes et les planning familiaux (voir thématique Santé).

b) Citoyenneté, scolarité et travail

  • À vos côtés, nous lutterons contre les inégalités et les discriminations salariales persistantes entre les hommes et les femmes, à qualification égale et nous nous engageons à une véritable égalité salariale à tous les échelons des services de la Région.
  • Nous engagerons des actions d’information pour favoriser une réelle égalité d’accès à certaines formations professionnelles pour qu’aucune discrimination de sexe ne soit mise en œuvre dans les choix proposés aux lycéens.ennes lors de leur orientation scolaire et professionnelle.
  • Nous proposerons dans le cadre du Plan Régional de Formation (PRF), des actions de formation à la citoyenneté et à la compréhension des politiques publiques (comme détaillé dans la thématique Démocratie).
  • 🔴 Nous souhaitons défendre la mise en place dans les centres de santé que nous développerons sur le territoire, des consultations gratuites et anonymes de prévention et d’écouteafin de lutter contre le harcèlement d’une part, et contre le burn out d’autre part.
  • Nous soutiendrons les structures et initiatives visant à améliorer l’information des salarié·e·s sur leurs droits dans l’accès ou le maintien de leur emploi.
  • 🔴 Nous accompagnerons les entreprises pour qu’elles engagent un plan de lutte contre le harcèlement sexuel et moral au travail en concertation avec les organisations syndicales de la région.
  • 🔴 Nous serons attentifs au respect des droits humains élémentaires :
    • dans l’agriculture où des prestataires de services emploient des personnels étrangers dans des conditions parfois scandaleuses (hébergement, conditions de travail, salaire) ;
    • dans le bâtiment où nombreux sont les travailleurs détachés qui ne bénéficient pas du code du travail français, en surveillant les clauses d’emploi et de sous-traitance des appels d’offres.
  • Nous soutiendrons la création et le développement des structures d’insertion par l’activité économique comme les ateliers et chantiers d’insertion ainsi que les marchés publics réservés.
  • Nous soutiendrons financièrement des lieux d’accueil pour les personnes sans domicile fixe et plus particulièrement ceux qui permettent de soutenir une dynamique de retour à la formation et à l’emploi.

c) Handicaps

Malgré des années de combats et parce que cela n’est toujours pas acquis aujourd’hui, nous nous fixons un “objectif zéro lieux inaccessibles aux personnes à mobilités réduites dans les établissements publics et transports publics qui relèvent de la Région.

  • 🔴 Dans les transports publics le service d’accompagnement pour les personnes handicapées (Accès plus) est actuellement délégué à un prestataire privé. Il impose les mêmes règles aux grandes gares qu’aux petites gares rurales. Il diminue ainsi l’offre de transport réellement accessible. Nous voulons revenir à un service public pour rétablir une véritable égalité d’accès.
  • Les lieux publics ne sont pas encore tous accessibles à nos aînés et à l’ensemble des personnes à mobilité réduite. Nous y veillerons.
  • Nous souhaitons également améliorer et favoriser l’accueil des élèves souffrant d’un handicap moteur ou psychique dans les lycées grâce aux développements de dispositifs d’accueil, et la création de postes pérennes dans les lycées pour des personnes dédiées à cet accompagnement. Nous en ferons de même dans tous les lieux de formation gérés par la région.
  • 🔴 Nous ferons traduire systématiquement toutes les séances du Conseil régional et les manifestations organisées par la Région en langue des signes.

d) Fracture numérique

  • 🔴 Il est primordial de s’assurer que toute dématérialisation de service public s’accompagne des ressources humaines nécessaires pour accompagner les personnes les plus éloignées des usages numériques et permettre la liberté de choix entre démarche papier ou dématérialisée.

e) Exemplarité de la Région

  • 🔴 Le Conseil régional en tant qu’institution doit montrer l’exemple et instaurer des lieux indépendants de la hiérarchie où les harcèlements de toute nature pourront être évoqués par les victimes. Des commissions de médiations et de lutte contre les violences sexistes et sexuelles seront créées dans toutes les structures régionales avec la nomination de référents formés à cet effet afin d’améliorer la prise en charge de cette problématique majeure.
  • 🔴 Il est nécessaire de former les agents de la Région aux problématiques du racisme, du sexisme, des questions LGBTI+ y compris sur les thématiques spécifiques liées à l’accueil des personnes transgenre et intersexuées dans les administrations pour lutter contre les stéréotypes et permettre leur inclusion totale.

2/ Une Région solidaire

Notre Région ne peut se contenter d’observer la pauvreté et laisser les problèmes à résoudre au tissu associatif, ou à la charité des sponsors et mécènes. C’est la répartition des richesses qui fait problème et l’action publique, les services publiques, sont des outils de redistribution de ces richesses.

  • a) Réduire les inégalités territoriales : entre villes et campagnes !

La loi NOTre a aggravé les inégalités territoriales en favorisant les grandes métropoles et en déshabillant les zones rurales de leurs services publics. Nous nous battrons pour le maintien et la réouverture de ces services partout sur le territoire :

  • 🔴 santé : création de centres de santé et défense des hôpitaux de proximité (voir texte santé).
    • 🔴 transports : gratuité des transports régionaux (autocars et TER) pour tous les jeunes de moins de 25 ans, pour les salariés, les précaires et les personnes à mobilités réduites. Réouverture des petites lignes et des petites gares. Priorité au train du quotidien et abandon des grands projets inutiles comme la LGV Bordeaux-Toulouse (voir texte mobilités).
    • 🔴 Education : défense du service public d’éducation, des formations professionnelles publiques, des lycées agricoles publics. Gratuité des transports scolaires et création d’internats (voir texte Education).

b) Lutter contre la précarité énergétique

  • 🔴 Trop de gens n’ont pas les moyens pour se chauffer correctement et trop nombreux sont ceux qui vivent dans des passoires thermiques. La rénovation des logements est un impératif social et écologique, qui souffre d’un manque cruel de volonté politique. La rénovation des logements est également créatrice d’emplois non délocalisables dans notre Région. Il faudra pour cela :
    • Produire un plan de rénovation complet de la Région, performant et accessible à tous (voir notre texte bifurcation énergétique)
    • Améliorer l’accompagnement des particuliers à l’aide du service public de la performance énergétique de l’habitat qui soit connu de tous les néo-aquitains.
    • Conditionner les subventions accordées aux bailleurs sociaux à l’amélioration de la performance énergétique des logements sociaux qu’ils gèrent, et utiliser au moins 20% de l’enveloppe des fonds européens à cette priorité.

c) Promouvoir la Solidarité

  • Nous soutiendrons les projets d’associations de solidarité alimentaire en partenariat avec les agriculteurs locaux, respectueux de l’environnement et contribuant à la lutte contre le gaspillage alimentaire.
  • Nous participerons à l’effort de création d’hébergements d’urgence en réquisitionnant les bâtiments appartenant à la Région.
  • Nous privilégierons le développement des activités culturelles et notamment des petites structures locales qui irriguent le territoire.
  • Nous défendrons le sport pour tous et veillerons à la poursuite des activités de tous les petits clubs sportifs essentiels au « vivre ensemble » .
  • Nous encouragerons les entreprises et les établissements publics, à s’investir en réalisant des actions solidaires, comme des repas suspendus (la structure paie un repas pour une personne en difficulté auprès d’un restaurateur), des accès internet libres, des soins à la personne (coupe de cheveux, rasage, …) voire des propositions d’hébergements.

🔴 Nous soutiendrons toutes les communes ou communautés de communes qui s’engageront contre les expulsions locatives et pour la garantie d’un accès à l’énergie dans chaque logement.