Démocratie

Élections régionales20 et 27 juin 2021

Après des décennies de délégation à des politiciens professionnels des affaires publiques (avec les trahisons que l’on connaît), la majorité de la population se détourne de la politique. Nous ne pouvons pas nous satisfaire de cette situation ou la minorer.

Nous, candidates, candidats « On est là ! » sommes conscient.e.s de la nécessité d’une véritable révolution démocratique dans toutes nos institutions, nos pratiques et donc à l’échelon régional.

Bon nombre d’entre nous ont embrassé la cause du mouvement Gilet Jaune. Nous y avons vu un instant d’éveil politique de masse, le peuple faisant irruption dans le jardin des puissants. Pour certains de nos colistiers tout a commencé en revêtant ce gilet.

Nous sommes aussi pleinement inspirés, dans nos ambitions démocratiques pour la région, par le combat héroïque des communards. Il y a d’ailleurs 150 ans, ils nous ont demandés de ne pas perdre de vue que les hommes, femmes, qui nous serviraient le mieux seraient ceux choisis parmi nous, vivant notre propre vie, souffrant des mêmes maux. C’est notre souhait, faire entrer le peuple au Conseil régional.

Ils nous ont également demandés de nous méfier des ambitieux et des parvenus ; les uns comme les autres ne considérant que leurs propres intérêts et finissant toujours par se considérer comme indispensables. Voilà pourquoi nous souhaitons nous appliquer des mandats révocatoires et multiplier les capacités du peuple à contrôler l’action de leurs élus.

Nous savons l’importance de planifier notre action. Pour réussir à rompre avec la politique des petits pas, des calculs électoralistes, du copinage, face à des défis comme la pandémie, sa crise sociale ou encore le changement climatique. Planifier engage une multitude de gens et d’organisations, au savoir-faire différent, autour d’un intérêt commun. Rien n’est possible sans une démocratie de chaque instant. Nous engagerons nos forces pour redonner un sens à l’engagement et à l’intervention populaire.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

1. Un mandat visible de tous

Publicité accrue du travail du Conseil Régional : Création d’une chaîne TV locale, gratuite, 100% dédiée au travail démocratique du Conseil et sur le reste du temps au débat et à la réflexion politique; Présence accrue sur les Réseaux Sociaux dans l’optique d’inclure à nouveau, en refusant l’utilisation électoraliste; Utilisation d’une plateforme web pour mettre en contact élus et citoyens.

Multiplication des débats et des réflexions politiques à travers la région : tenue d’une agora régionale par an dans chaque département, composée de citoyens tirés au sort et d’élus de la majorité et de l’opposition, en respectant la représentativité de chaque groupe politique.

2. Contrôler l’action des élus

Mandat révocable sur initiative populaire : si 25 % des électeurs du département pétitionnent contre un ou plusieurs élus « On est là! » (à défaut de pouvoir l’imposer aux autres élus), ils démissionneront.

Non cumul de mandat : nous refusons le cumul de mandat avec une exception dans le cas d’un mandat d’opposition municipale.

Compte rendu annuel de mandat : publication chaque année d’un compte rendu annuel de mandat à l’échelle de la région, en y permettant l’expression de l’opposition.

Indemnité de mandat. Nous nous engageons à gérer de façon transparente et à publier notre utilisation des indemnités d’élus, les reversements divers, et les moyens accordés à notre groupe.

3. Instaurer l’intervention populaire

Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) : Nous défendrons la possibilité d’organisation de référendum sur des sujets régionaux, sous impulsion citoyenne. Après une pétition signée par 10 000 néoaquitains, elle oblige le Conseil régional à organiser une consultation publique sur le sujet (nous nous inspirons de la procédure d’Initiative Citoyenne européenne).

Consultation Populaire : Avant chaque grand dossier (investissement structurel important, décision d’aménagement du territoire conséquente), le Conseil régional ouvre une consultation populaire à l’échelle de la région et produit un rapport qu’il met à disposition de tous les élus, avant l’ouverture des débats.

Sauvegarde Industrielle Régionale : En cas de menace sur des emplois industriels pour cause de fermeture de site, nous imposerons le respect de la participation active des salariés dans la construction d’un plan de transformation de l’entreprise, nous les accompagnerons en leur donnant les moyens juridiques, techniques et financiers de le faire et nous défendrons leur droit à la réquisition de leur outil de travail.

Création d’un Conseil régional des jeunes de 16 à 25 ans, élu par les jeunes de 16 à 25 ans, avec un budget qui serait alloué à ce conseil.